MODE & Internet

Le marketing épinglé

 

  ACCUEIL
  PRESENTATION DU LIVRE
  COUVERTURE
  TABLE DES MATIERES
  ECHANTILLONS
  BIBLIOGRAPHIE
  SHOPPING
   
 
Lexique  
   
         
 

Ce lexique couvre essentiellement l’univers du e-marketing et prend en compte quelques aspects du Web 2.0.

Il privilégie les termes techniques les plus fréquemment rencontrés dans le monde professionnel Français.

Les sources à l’origine de son élaboration sont multiples : DMA (Direct Marketing Association), IAB (Internet Advertising Bureau), EBG (Electronic Business Group), FEVAD (Fédération des Entreprises de Vente A Distance), Journal du Net, Elisabeth Chamontin pour le compte de l’UDA, abc-netmarketing, Marketing Magazine.

     
         
         
 

A

Achat de mots clés : L’annonceur qui souhaite être en bonne place dans la page de résultats d’un moteur de recherche, peut acheter aux enchères les mots clés susceptibles d’être saisis par les internautes s’intéressant à ses produits. Il sera facturé du montant de l’enchère à chaque clic sur le lien du mot acheté.

Add on, voir Plug in.

Ad server (serveur publicitaire) : Logiciel de gestion de campagne publicitaire qui programme l’affichage des publicités dans les espaces prévus sur les différentes pages des sites supports et qui fournit à l’annonceur et son agence les statistiques de campagne.

Adresse IP : Pendant sa connexion Internet, chaque ordinateur ou appareil connecté est identifié par une adresse IP (Internet Protocol) de la forme 123.45.67.890.

Adresse piège : L’annonceur louant son fichier d’e-mails y glisse des adresses appelées « adresses pièges », qui aboutissent dans sa boîte mail, pour lui permettre de surveiller l’utilisation correcte de son fichier et contrôler éventuellement sa revente frauduleuse.

Adresse réponse : Adresse e-mail utilisée par le logiciel de messagerie quand le destinataire d’un message clique sur « répondre à ».

ADSL (Asymetric Digital Subscriber Line) : Accès permanent à l’Internet, en haut et moyen débit. Les abonnés ADSL sont en général plus actifs et peuvent plus facilement visualiser des contenus « rich media ».

Adware : Petit logiciel installé à l’insu de l’utilisateur de P2P, qui affiche des liens publicitaires contextuels lorsque certains mots clés, achetés par des annonceurs, sont présents dans le contenu des pages.

Affiliation : L’affiliation consiste, pour l’annonceur appelé dans ce cas « affilieur », à utiliser un réseau de sites partenaires ou « affiliés » pour accroître sa visibilité ou distribuer ses produits. Il peut s’agir d’image publicitaire ou de simples liens dans les pages de sites affiliés. Les affiliés sont rémunérés par une commission sur les ventes, les visites ou les contacts générés via leurs sites.

Alerte e-mail : Envoie d’un e-mail automatique lors d’événements prédéterminés ou selon un profil paramétré par l’utilisateur final. Cet usage concerne les domaines de la banque, de la Bourse, de l’immobilier, des offres d’emplois, etc.

Algorithme de correction : Programme utilisé pour corriger automatiquement les erreurs les plus fréquentes des adresses e-mail. Elles concerne souvent le nom de domaine (ex : wanaddo au lieu de wanadoo) et l’extension (ex. .com au lieu de .fr).

Analyse lexicale, analyse sémantique : Techniques d’analyse du sens des mots ou des phrases, utilisées pour analyser le contenu des e-mails entrants ou les forums.

ASP : Une application « en ASP » (Application Service Provider) n’est pas hébergée chez l’annonceur, mais chez le fournisseur de service. L’annonceur l’utilise à distance par Internet, pour diffuser par exemple un e-mailing ou des bannières publicitaires : dans ce cas, la conception, l’envoi et la consultation des résultats de la campagne se font sur le serveur du prestataire. Ce mode permet d’éviter les soucis techniques.

Audience : Ensemble des utilisateurs exposés à un message publicitaire ou plus généralement ensemble des visiteurs d’un site Web sur une période donnée. Dans ce cas, il vaut mieux parler de trafic ou de fréquentation.

Audit de référencement (de positionnement) : Bilan de présence d’une page Web dans les moteurs de recherche et les annuaires, éventuellement complété par une étude comparative du référencement de la concurrence.

Autorépondeur : Logiciel envoyant instantanément un message d’information aux prospects qui répondent à un e-mailing en cliquant dans le message ou en envoyant un e-mail à l’adresse de l’annonceur.

     
         
 

B

Background spoofing : Procédé sanctionné par les moteurs de recherche et consistant à remplir une page Web de mots clés, invisibles pour l’utilisateur mais visibles par un moteur de recherche, pour favoriser artificiellement le référencement naturel de la page.

Balises title : L’affichage du titre d’une page Web en haut du navigateur est permis par les balises <title> et </title> encadrant le texte de ce titre dans les codes sources de la page. Les moteurs de recherche utilisent alors le titre pour présenter la page ou la noter par rapport à un mot clé. Pour être bien référencé, il est donc important de donner à chaque page un titre signifiant et d’éviter abréviations ou numéros.
Bandeau ou bannière : Format historique de la publicité en ligne sur internet. Sa dimension est de 468 x 60 pixels. Son usage a tendance à se réduire au profit d’autres formats aujourd’hui plus efficaces.

Black list : Une black list est une liste de serveurs identifiés comme étant à l’origine de « spamming ». De nombreux gestionnaires de serveurs de messageries suppriment automatiquement les messages provenant de ces serveurs.

Blog : Un blog ou blogue (de web log) est un site Web constitué par la réunion d'un ensemble de billets triés par ordre chronologique. Chaque billet (appelé aussi note ou article) est, à l'image d'un journal de bord ou d'un journal intime, un ajout au blog ; le blogueur (tenant du blog) y porte un texte, souvent enrichi d'hyperliens et d'éléments multimédias et sur lequel chaque lecteur peut généralement apporter des commentaires.

Bounce : Les bounces sont en e-mailing les équivalent des NPAI (n’habite pas à l’adresse indiquée). Ce sont des messages d’erreur envoyés par le serveur du destinataire au serveur émetteur. On distingue les hard bounces qui sont des erreurs définitives correspondant en général à une faute de saisie dans l’adresse e-mail, des soft bounces qui sont des échecs provisoires dus par exemple à une boîte pleine ou à un problème technique temporaire du serveur destinataire.

Broker (courtier d’adresses) : Loueurs ou vendeurs de fichiers conseillant l’annonceur dans le choix de fichiers e-mails correspondant à sa cible.

Buzz : Le buzz est une technique marketing consistant, comme son nom l'indique à faire du bruit autour d'un nouveau produit ou d'une offre. Le buzz n'utilise pas un média spécifique mais occupe tous les canaux de communication afin d'arriver à faire parler d'un sujet. C'est une sorte de publicité alternative qui passe par le consommateur et le fait devenir vecteur du message. Le schéma de diffusion est donc le bouche-à-oreille, on parle d'ailleurs de marketing viral. Il s'inscrit dans une stratégie de diffusion à budgets plus modestes et dans des modes de diffusion souvent novateurs. Le buzz repose sur un principe de surprise puisque les moyens utilisés doivent être sans cesse renouvelés pour faire sensation et donc faire parler.

     
         
 

C

Champ d’un message d’e-mailing :
Le champ objet (ou subject) d’un message e-mail contient l’objet du message tel que son expéditeur l’a écrit. Cet intitulé doit être soigneusement pensé : en effet, comme il apparaît dans la liste des messages en attente, il est lu avant le message et doit en déclencher l’ouverture.
Le champ expéditeur (ou « de : ») permet au destinataire d’identifier l’émetteur du message. Son contenu doit aussi être défini avec soin, car il peut conditionner cette ouverture.

Charte d’adressage : Les chartes de nommage ou d’adressage sont les systèmes utilisés par les entreprises pour codifier les adresses e-mail de leurs salariés. Il est donc possible de reconstituer une adresse e-mail à partir du nom, du prénom et du nom de la société.

Clic : Action de cliquer avec la souris sur un lien ou une image publicitaire. On peut cliquer par erreur et ne pas forcément télécharger la page correspondant au lien. Dans ce cas, le risque est que le clic soit malgré tout comptabilisé comme un clic valide.

Clicktag : Code spécifique que l’on intègre dans un fichier Flash et qui permet d’enregistrer les clics au niveau de l’ad server.

Clickthrought : Clic suivi d’un téléchargement complet de la page (à la différence du clic).

Co-branding : Forme de partenariat dans lequel deux marques souvent complémentaires s’entendent pour partager un espace publicitaire ou une campagne dans le but de réaliser des économies et de se renforcer l’une l’autre.

Code d’origine ou clé d’origine : Code visible ou invisible servant à déterminer quelle action marketing a déclenché la réponse de la personne ciblée. Il est en général inséré dans les liens cliqués en réponse à l’offre marketing et sert ensuite au tracking.

Comparateur de prix : Moteur de recherche dédié au domaine de la consommation. La requête d’un nom de produit entraîne l’affichage des liens vers les sites marchands qui le vendent. Les liens sont classés par prix. La rémunération du comparateur se fait au clic ou à la performance. Elle est complétée par la vente d’espaces publicitaires.

Conversion : Transformation d’un premier contact en transaction.

Cookie : Petit fichier stocké sur le disque dur de l’utilisateur, lui évitant de ressaisir les mêmes informations à chacune de ses connexions et permettant de recueillir des données sur le comportement de navigation à partir de l’ordinateur connecté. Les cookies favorisent la précision de la mesure de fréquentation des sites. Ils peuvent être détruits par les utilisateurs.

Courbe de réponse : La courbe de réponse est une représentation graphique figurant en temps réel le nombre de réponses obtenues dès le lancement de la campagne. En marketing direct classique, la courbe s’étale sur plusieurs semaines, mais en e-mailing, cela va beaucoup plus vite.

Coût contact : Coût unitaire de distribution d’un message. On le calcule en ajoutant les coûts de création, de location éventuelle de fichiers et de routage et en divisant le tout par le nombre d’envois.

Coût d’acquisition : Investissement moyen consenti pour obtenir une transformation lors d’une campagne.

CPA (coût par action) : Le paiement au CPA consiste à rémunérer un site support ou un loueur de fichiers en fonction du nombre d’actions enregistrées. Ces actions peuvent être des clics, des visites, des formulaires complétés, etc.

CPC (coût par clic) : Le paiement au CPC consiste à rémunérer un site support ou un loueur de fichiers en fonction du nombre de clics enregistrés.

CPL (coût par lead) : Le paiement au CPL consiste à rémunérer un site support ou un loueur de fichiers en fonction du nombre de contacts qu’il a générés.

CPM (Coût par mille) : Coût d’une publicité par tranche de mille impressions publicitaires.

Crawler (robot, spider, bot) : Logiciel utilisé par les moteurs de recherche pour parcourir le réseau et les sites Web afin d’archiver les pages Web dans leurs index de référencement. Chaque moteur utilise un robot qui lui est propre.

Création de trafic : Campagne dont le but est de générer des visites sur un site Web pour le faire découvrir ou générer des revenus publicitaires.

Création de trafic off line : Campagne d’e-mail marketing dont le but est de créer du trafic sur des points de vente réels, un salon, etc. et non pas sur un site Web.

CRM (customer relation management) / GRC (gestion de la relation clients) : Ensemble de techniques marketing et commerciales visant à fidéliser une clientèle, en utilisant les éléments comme les appels ou les e-mails entrants pour mieux la segmenter et s’adresser à elle de façon à la fois plus pertinente et automatique. Cela suppose une base de données performante sur laquelle viennent se greffer plusieurs outils logiciels spécialisés.

Cross selling : Le cross selling est une technique issue du marketing direct et de plus en plus automatisée lors de la vente en ligne, consistant à proposer à un client ayant acheté un produit, un second produit complémentaire au premier. Exemple, si le client a acheté une chemise, il lui est automatiquement proposé la cravate qui va le mieux avec cette chemise.

     
         
 

D

Dédoublonage : Le dédoublonage est l’élimination des entrées doubles ou multiples dans une même base de données.

Déduplication : La déduplication est l’élimination des doublons après la fusion de différents fichiers, pour ne pas louer plusieurs fois la même adresse et éviter d’envoyer plusieurs fois le même message à la même personne.

Délivrabilité : la délivrabilité ou deliverability est la proportion de messages dont l’adresse de destination est valide et qui arrive effectivement dans la boîte e-mail des destinataires.

Densité d’un mot clé : La densité d’un mot clé sur une page est prise en compte par les moteurs lors du référencement. Elle exprime le nombre d’occurrences du mot sur une page par rapport au nombre total de mots. Les positions du mot clé sur la page entrent aussi en ligne de compte.

Description : Petit texte situé à côté de l’URL et du titre d’une page Web dans la page de résultats d’un moteur de recherche. Sa rédaction doit être soignée, elle a une influence sur les taux de clics.

Double opt-in : Envoie d’un e-mail de confirmation d’enregistrement à l’utilisateur ayant cliqué sur une proposition d’abonnement à une newsletter. En cliquant pour la seconde fois sur cet e-mail, il confirme qu’il désire bien cet abonnement. C’est pour l’annonceur une adresse précieuse.

     
         
 

E

Encapsulage : L’encapsulage consiste à intégrer un fichier (flash, vidéo…) dans une application pour en permettre la lecture au sein d’un e-mail ou d’une publicité sans téléchargement de plug-in.

Ergolayout : Les ergolayout permettent de définir la structure des pages s’un site Web, le positionnement des éléments, les formes, les proportions, la navigation. Ils contribuent généralement à valider les principes de mise en page d’un catalogue, d’un look, book, d’une collection, des images d’un défilé.

     
         
 

F

Fenêtre de prévisualisation : Fenêtre d’Outlook ou d’Outlook Express, où l’on peut voir sans rien ouvrir la partie haute d’un message e-mail sélectionné ou en tête de file. Une particularité à prendre en compte dans les calculs du taux d’ouverture et dans la rédaction des e-mails (le plus important devant être placé en haut).

Firewall (pare feu) : Système mis en place soit par les fournisseurs d’accés soit par les entreprises soit par les utilisateurs eux-mêmes pour se protéger des intrusions. Il empèche parfois le chargement des publicités ou des e-mailings contenant du rich media.

Flash : Format de Macromedia (Adobe) permettant de lire des images animées et du son grâce à un lecteur Flash intégré au navigateur.

Flux RSS ou Fil RSS : Voir RSS

Follow up : Rappel téléphonique (ou par mail) d’un prospect qui s’est identifié sur un formulaire ou dans un salon, ou dans un magasin,. Un follow up téléphonique à destination des cliqueurs peut suivre une campagne B to B.

Format HTML : Format d’e-mail utilisant le code HTML du Web pour afficher variations typographiques et images. Celles-ci sont hébergées sur le serveur du prestataire ou de l’annonceur et appelées pour l’affichage à l’ouverture du message, ce qui facilite la mesure de performance pour l’annonceur.

Format texte : Format d’e-mail n’utilisant que du texte brut sans mise en forme particulière. Ce format est d’une grande pauvreté de présentation, mais il est lisible par tout le monde.

Fréquence : Nombre moyen d’expositions par utilisateur dans une campagne publicitaire. Le capping permet de limiter cet effet de répétition qui peut être mal perçu.

     
         
 

G

Google bombing : Pour obtenir de bonnes pages sur google, un annonceur peut se servir de nombreux sites partenaires, affichant des liens qui reprennent le texte ou les mots clés décrivant son site et ses produits. Mais cette pratique est surveillée.

Guide d’achat : Comparateur de prix offrant, outre la recherche de produits et la comparaison des prix, un service complet d’informations et des forums où les consommateurs échangent leurs expériences.

     
         
 

I

IDM (indice de densité de mots) : Voir densité d’un mot clé.

Indice de popularité : L’indice de popularité d’un site dépend du nombre de pages disposant de liens pointant vers ce site et de la pertinence de ces liens. Il est pris en compte par certains moteurs de recherche pour déterminer la place du site dans la page de résultats. Voir PageRank.

Interstitiel (interstitial) : Page de publicité venant s’insérer quelques secondes avant la page demandée par l’utilisateur et à la place de celle-ci. Ce format publicitaire est considéré comme intrusif.

IPR (Internet Penetration Rate) : Taux évaluant le référencement d’une marque. Il se calcule grâce à une matrice (voir annexe) permettant de contrôler la remonté des mots clefs de la marque, dans les différents moteurs de recherche, à un instant T. La matrice IPR peut permettre également de benchmarker le référencement des ses concurrents. Elle fonctionne aussi bien pour le référencement naturel que pour le référencement payant.

     
         
 

K

Keyword marketing : Ensemble de techniques consistant à contextualiser les annonces publicitaires en fonction de mots clés.  Le keyword marketing est utilisé dans le référencement par les moteurs de recherche, mais aussi sur certains sites éditoriaux.

KPI (Key Performances Indicators) : Indicateur clés, représentatifs de l’activité et de la performance globale d’une entreprise en fonction de ses objectifs.

     
         
 

L

Landing page : Page Web (ou mini-site) vers laquelle pointe un lien situé dans un message e-mail ou une publicité. La landing page permet de développer le message de l’annonceur et de mesurer la transformation finale.

LEN : Voir Loi LEN

Lead : Contact commercial issu d’une campagne marketing. Les formulaires en lignes font d’Internet un canal très efficace de collecte de leads qualifiés.

Leaderboard : Format de bannière publicitaire de 728 x 90 pixels apparaissant toujours en haut de la page d’accueil du site.

Lettre d’information (newsletter) : message e-mail à vocation commerciale, envoyé de façon régulière à des personnes ayant accepté de s’abonner. La newsletter d’un annonceur sert en général de support à des promotions plus ou moins personnalisées. C’est un outil de fidélisation.

Lien contextuel : Lien publicitaire apparaissant sur une page en fonction d’un mot clé saisi dans un moteur de recherche ou selon le contenu même de la page.

Life Time Value ou LTV : La Life Time Value est littéralement valeur vie d’un client. Notion particulièrement utile dans les domaines ou la fidélisation est importante. La valeur vie d’un client peut être représentée par le chiffre d’affaires qu’un client fidèle peut générer tout au long de sa vie pour une entreprise ou par les marges qu’il va procurer à l’entreprise.

Lien promotionnel ou sponsorisé : Un lien sponsorisé est une publicité qui apparaît sous la même forme qu’un lien sur la page de résultats d’un moteur de recherche, mais qui s’affiche dans les premières positions, avant les résultats dits « naturels ». Cet affichage préférentiel est facturé à l’annonceur en fonction des clics sur le lien.

Localisation adresse IP : Technique qui permet d’identifier l’origine géographique d’une visite à partir de l’adresse IP de l’utilisateur, de façon à mieux cibler les campagnes publicitaires.

Log : En informatique, le log file ou log est le fichier d’historique des événements, et en particulier, pour les sites web, des téléchargements des fichiers qui composent une page.

Loi LEN : La loi pour la confiance dans l'économie numérique, aussi appelée LCEN ou LEN, est la transposition de la directive 2000/31/CE. La transposition aurait du être effective le 17 janvier 2002 mais ne l'aura été que le 21 juin 2004.
La loi LEN tente de régir l’économie numérique.
Elle a suscité beaucoup de polémique et continue à évoluer dans le temps. Ces évolutions peuvent avoir des incidences fortes dans les domaines du e-marketing et de la publicité en ligne.

Loop size ou max loop size : Paramétrage du nombre de fois où une animation publicitaire en Flash ou gif animé peut se répéter sans devenir gênante ou intrusive.

     
         
 

M

Marketing viral : Voir Buzz.

Message miroir : Version en ligne d’un message électronique en HTML, pouvant être vue par les destinataires qui n’arrivent par à afficher le message. L’accès au message miroir figure en général en tête du mail et commence par les mots : « Si ce message ne s’affiche pas correctement, etc. »

META ou métatag, balises META : Balises HTML de la page Web, invisible pour l’utilisateur mais pas pour le moteur de recherche. Les principaux métatags sont : le tag « description » qui définit le site et peut se retrouver tel quel sur certains moteurs, et keywords qui regroupe les mots clés en rapport avec le site.

Métamoteur : Moteur de recherche interrogeant simultanément plusieurs moteurs et donnant des réponses dédoublonnées.

MIME (Multi-purpose Internet Mail Extensions : Protocole de gestion du courrier électronique permettant d’envoyer des éléments autres que du texte comme de l’HTML ou des images.

Mini-site : Voir Landing page.

Mobbloging : Le mobbloging consiste à publier une information sur un blog depuis n’importe quel endroit en utilisant un accessoire mobile (téléphone, PDA, Smartphone…). Le but est de pouvoir commenter un évènement le plus rapidement possible ou bien de mettre à jour son blog lorsque l’on ne dispose pas de connexion fixe à Internet.

Mot clé : Les mots clés, destinés à augmenter le référencement auprès des outils de recherche, sont soit achetés aux enchères dans le search marketing, soit saisis dans un formulaire pour le référencement naturel. Ils sont aussi placés dans les balises HEAD du code de la page Web.

Moteur de recherche : Outil de recherche du Web qui référence automatiquement les pages Web du réseau avec un programme appelé « spider » ou « robot ». Les liens vers ces pages sont ensuite classés dans la page de résultat du moteur par ordre de pertinence, en fonction des mots clés saisis par l’utilisateur dans sa recherche et avec des méthodes différentes selon les moteurs.

Moteur de recherche shopping : Comparateur de prix d’utilisation aisée, adapté aux particularités du commerce en ligne.

Multicanal (marketing) : Ensemble d’actions marketing combinant plusieurs canaux de sollicitation et de réponses consommateurs. Tout l’art du marketing multicanal consiste à choisir le canal le plus approprié pour une action (coût et efficacité), à dégager des synergies entre les canaux et à centraliser et historiser les données marketing collectées sur l’ensemble des canaux. Le marketing multicanal n’est qu’une composante d’une démarche multicanal plus globale dont l’importance est surtout apparue avec l’apparition d’internet qui a constitué pour beaucoup d’acteurs un nouveau canal marketing / vente.

Multicanal (stratégie) : Caractéristique d’une stratégie de distribution qui recourt à plusieurs canaux (physiques et/ou virtuels) de distribution en parallèle. L’objectif d’une stratégie multicanal est d’aboutir à la combinaison la plus synergique possible, mais qui demeure cohérente aux yeux de la cible. Il faut avant tout éviter une concurrence cannibale entre canaux. L’expression est parfois utilisée de manière impropre pour décrire une stratégie de communication recourant à plusieurs media en parallèle.

Multifenêtrage : Le multifenêtrage désigne l’ouverture simultanée de plusieurs fenêtres d’un logiciel de navigation sur Internet, lors de la consultation d’un site.

     
         
 

N

Need marketing : Le need marketing s’apparente à ce qu’on a connu dans la production automobile, la construction de voiture ne débutant qu’à partir du moment où la commande du client est confirmée. Au cours des années 1980, on expérimenta la mise en place d’un changement complet dans les modes de production avec l’arrivée de la production de flux. Aujourd’hui, toutes les industries manufacturières qui proposent des produits personnalisés le pratiquent. Dell en est l’un des grands exemples avec la construction d’ordinateurs « à la demande » sur Internet. Avec le need marketing, ce concept est appliqué encore plus en amont de la production, au niveau de la publicité sur le produit. On émet la publicité lorsque le client a exprimé un besoin et non pas en cherchant à créer le besoin.

NPAI : Voir Bounces

     
         
 

O

Obsolescence : Tous les fichiers perdent de leur valeur avec l’âge. Mais un fichier e-mail perd plus vite de sa valeur à cause de changements d’adresses plus fréquents que le changement d’adresses physiques.
Occurrence : Nombre de fois où un mot apparaît dans une page Web. L’occurrence d’un mot est prise en compte par les algorithmes des moteurs de recherche.

OJD : Office de Justification de la Diffusion (des supports de publicité) : Organisme de référence pour la certification des chiffres de tirage, de diffusion et de distribution de la presse française, l’OJD certifie également la fréquentation des sites Internet.

Opt-in : Forme de collecte d’adresses e-mail supposant le consentement explicite de leurs propriétaires. Dans l’opt-in passif, l’internaute ne touche pas une case déjà pré cochée sur la réponse « oui » à la question « acceptez-vous de recevoir des e-mails » ? Dans l’opt-in actif, c’est à lui de cocher la case vide. Dans le « double opt-in », cet accort est suivi par une confirmation. L’Europe a une approche « opt-in ».

Opt-out : Forme de collecte d’adresse e-mails ne supposant qu’un accord implicite de leurs propriétaires. Dans l’opt-out actif, si l’internaute n’a pas coché une case pour ne pas recevoir d’e-mails, il est considéré comme les acceptant. Dans l’opt-out passif, on se borne à lui donner la possibilité de les refuser plus tard, au moment de la réception. Les Etats-Unis ont une approche « opt-out ».

Optimisation : Optimiser le contenu d’une page Web, c’est rédiger les titres, noms de fichiers, balises « alt », etc. de telle sorte que les moteurs de recherche puissent les prendre en compte, ce qui ne peut qu’améliorer la position de la page dans les résultats d’une recherche.

Optinisation : Ensemble des actions marketing visant à faire cocher la case d’opt-in, à un utilisateur déjà présent dans une base de données, mais n’ayant pas encore donné son accord (opt-in) pour recevoir des e-mails de l’annonceur.

     
         
 

P

P2P : Abréviation de l’anglais « Peer-to-peer », en français « poste à poste » ou « pair à pair. Réseaux informatiques dont les éléments fonctionnent aussi bien comme clients que comme serveurs, contrairement au modèle habituel « client-serveur ». Ils permettent le partage de fichiers et sont accusés d’encourager le téléchargement illégal.

Page alias : Page Web optimisée pour apparaître en position favorable sur un moteur de recherche sur les recherches effectuées sur un mot en particulier.

PageRank : Système développé par Google, qui note la page Web en fonction des liens extérieurs pointant vers cette page et de la nature des sites portant ces liens.

PAP : Nombre de Pages vues Avec Publicité. C’est l’indicateur du potentiel publicitaire d’un site Web.

Permission marketing : Le permission marketing est un type de marketing qui demande l'autorisation des personnes ciblées. Inventé et popularisé par Seth Godin, ancien VP Direct Marketing de Yahoo, dans son ouvrage "Permission Marketing". La finalité du Permission Marketing est d'inciter le client à entrer puis à progresser dans différents niveaux croissants de Permission, c'est-à-dire de consentement vis-à-vis d'une marque ou d'un produit, via un programme de marketing relationnel. C'est un investissement dans la fidélisation de la clientèle sur le long terme, également basé sur le concept de Part de Client, par opposition à celui de Part de Marché.
Cela permet d'augmenter les taux de conversions, ainsi que la satisfaction des personnes ciblées en ne leur fournissant que des produits ou services répondant à 3 critères : pertinents, attendus, personnalisés.

Plug-in : Module logiciel d’extension venant se « brancher » sur un logiciel donné pour lui apporter de nouvelles fonctionnalités.

Podcasting : Contraction des mots « iPod » et « broadcast », le podcasting est un moyen de diffusion de fichiers sonores ou de vidéos sur Internet. Il permet aux utilisateurs de s’inscrire à un flux et ainsi de récupérer de nouveaux fichiers automatiquement. L’utilisateur choisit le moment où il écoutera (ou regardera) son émission, sur son baladeur numérique ou directement sur son ordinateur.

Pop-up : Petite fenêtre qui s’ouvre automatiquement au dessus de la page Web demandée et contenant un message publicitaire. La shaped pop-up est une forme de pop-up sortant du format rectangulaire. Les pop-up sont considérées comme intrusives et à utiliser avec précaution.

Pop-under : Petite fenêtre qui s’ouvre automatiquement au-dessous de la page Web demandée et contenant un message publicitaire. Moins directement intrusive, elle peut prendre la forme de la page d’accueil d’un annonceur.

Post-test : Les post-tests mesurent les effets qualitatifs d’une campagne sur la population exposée au message, c’est-à-dire la mémorisation d’un message, l’intérêt pour l’offre, l’intention d’achat, etc. Ils peuvent être réalisés en ligne si un cookie a identifié les ordinateurs exposés au message publicitaire.

Pregnancy deal : La notion de pregnancy deal a été développée par le cabinet Forrester Research. Un pregnancy deal est un accord de long terme entre deux marques, dans lequel la première accepte de servir de marque-mère à la seconde, la marque-fille, en lui réservant un espace publicitaire exclusif, important et permanent sur son site Web. Le premier exemple de pregnancy deal fut l’accord passé entre les sociétés Google et Amazon. A chaque requête sur Google, l’utilisateur se voyait proposer à côté des réponses de Google, les livres correspondants au thème de sa recherche, qu’il pouvait alors acheter sur amazon.com.

Publi-rédactionnel : Le publi-rédactionnel est un espace publicitaire contenant un texte rédigé pour un annonceur et s’intégrant au contenu éditorial du support. Il doit être signalé comme tel.

Push SMS : Un push SMS est une demande de services ou de contenus (par exemple des sonneries, ou des fonds d’écran ou des jeux pour mobile) adressée par l’envoi à un numéro spécial à cinq chiffres d’un SMS contenant un code préalablement fourni. Le service demandé est ensuite envoyé par retour de SMS.

     
         
 

R

Ranking : Position qu’occupe une page ou un site Web dans les pages de résultats d’un moteur de recherche, qui sont consécutives à une requête effectuée sur un mot clé.

Redirect : L’utilisateur cliquant sur un lien peut être temporairement – et inconsciemment – orienté vers l’URL intermédiaire d’un prestataire, pour les besoins de la mesure de performance et notamment du taux de clics sur un bandeau ou un e-mail.

Référencement : Ensemble des techniques (indexation, optimisation, positionnement, ranking) permettant d’améliorer la visibilité d’un site Web sur les moteurs de recherche.

Référencement naturel ou résultat naturel : Le référencement naturel est l’affichage sur la page de résultat du moteur de recherche, dû à l’algorithme de ce moteur. Cet affichage gratuit est à opposer aux liens sponsorisés payant pour l’annonceur. Les résultats naturels s’affichent après les liens sponsorisés.

Reporting : Dans le cadre d’une campagne publicitaire en ligne ou d’une campagne d’e-mail, le reporting consiste à mettre à disposition de l’annonceur – en temps quasi réel – les résultats de la campagne.

Réputation : Dans le cadre de l’e-mailing marketing, image d’un annonceur auprès des fournisseurs d’accès Internet. Cette image dépend du respect par l’annonceur de normes techniques, de normes légales (loi LEN notamment, respect de l’opt’in…) et de pratiques en vigueur dans la profession. Une bonne réputation permet d’être white listé par les fournisseurs d’accès Internet, c’est-à-dire autorisé à envoyer des e-mails à leurs abonnés. A l’inverse, le non respect de ces normes peut conduire à être black listé, c’est-à-dire interdit d’envoyer des e-mails à leurs abonnés.

Rich Media : Technologies permettant d’inclure dans la publicité ou les e-mails des contenus multimédias interactifs (vidéo, son, animation). Les formats rich media sont plus lourds que les autres et supposent donc pour être perçus correctement que l’utilisateur soit équipé du haut débit.

RON ou Run of Network, RG ou rotation générale : Distribution aléatoire d’une bannière sur l’ensemble des supports d’un réseau publicitaire.

RSS : Un flux RSS ou fil RSS (RSS feed en anglais), sigle de Really Simple Syndication (« souscription vraiment simple »), ou de Rich Site Summary (« sommaire développé de site ») est un format de syndication de contenu Web, codé sous forme XML.
Ce système est habituellement utilisé pour diffuser les mises à jour de site dont le contenu change fréquemment typiquement les sites d'information ou des blogs. L'utilisateur peut s'"abonner" aux flux ce qui lui permet de consulter rapidement ces dernières sans avoir à se rendre sur le site.

     
         
 

S

Score de pertinence : Score établi pour une page Web et un mot clé par les algorithmes des outils de recherche. Sur une requête, les résultats sont présentés, selon le score par ordre décroissant.

Scoring : Combinaison de plusieurs propriétés (géographiques, comportementales, etc.) permettant d’attribuer un score à un client ou à un prospect et donc de segmenter un fichier.

Scoring de référencement : Score lié au référencement global d’un site sur un mot clé particulier. Ce score dépend du positionnement sur chaque outil de recherche et de l’audience des moteurs.

Search marketing, SEM : Le search marketing regroupe les liens sponsorisés et le référencement naturel. Son marché est en forte croissance.

Skin : Habillage graphique permettant de changer l’apparence d’une page dans le navigateur ou d’une application. Un skin peut être créé selon l’identité d’une marque et servir de support publicitaire.
Skycraper : Le skycraper est d’un format vertical qui apparaît le plus souvent sur les côtés des pages Web. Il existe en quatre versions. Le skycraper 120 X 600 pixels. Le skycraper 160 X 600 pixels. Le skycraper 300 X 250 pixels. Le skycraper 180 X 150 pixels.

Skip word ou mot vide : Un skip word est un mot qui n’est pas pris en compte par les moteurs de recherche pour l’affichage des résultats d’une requête. Il s’agit par exemple d’article de type « le » ou « la » ou de prépositions comme « de ».

Soumission : La soumission consiste à proposer l’URL d’une page Web à un moteur de recherche, mais les pages peuvent également être indexées sans soumission par le moteur.

Spam : Egalement appelé « pourriel » le spam est un courrier électronique publicitaire non désiré. Le spamming est l’acte d’envoyer massivement des spams, les adresses e-mail étant en général obtenues frauduleusement sans le consentement de leurs propriétaires.

Split run : Lors de l’envoi d’une campagne d’e-mail, technique consistant à envoyer des messages différents à des échantillons de la base de données, afin de tester le message le plus efficace. Les variables testées lors de split run peuvent être soit le sender de l’e-mail, le titre de l’e-mail, la créa de l’e-mail, la période d’envoi, le jour d’envoi, l’heure d’envoi, la cible…

Syndication Internet : La Syndication de contenu Web est une forme de syndication dans laquelle une portion du site est rendue disponible à d'autres sites. Cela peut être rendu simple en y ajoutant une licence pour que les autres utilisateurs puissent l’utiliser. Bien souvent la syndication est l’acte de rendre disponible un flux RSS avec l’en-tête du contenu récemment ajouté au site Web (par exemple la dernière news ou le dernier post du forum).
Exemple : sur le site du Monde diplomatique, on peut lire (sur http://www.monde-diplomatique.fr/recents ) « Webmestres : ajoutez directement, sur votre propre site, ce petit fil d'informations, fait de liens hypertextes vers les articles récemment publiés sur le site Internet du « Monde diplomatique ». ».
Ainsi, les webmasters d'autres sites peuvent afficher les nouvelles du Monde diplomatique à tout moment, sans mettre à jour manuellement leur site.

STI (Standards Techniques d’Interfaces) : Les STI sont les standards définis par l’annonceur pour chacun des champs de sa base de données. Ils sont particulièrement importants lorsque la base de données est alimentée par des sources diverses (magasins, sites Web…).

     
         
 

T

Tag : Le mot tag, signifiant « étiquette » ou « marqueur », désigne en informatique les « balises » des langages de description, tels XML, HTML, etc. et ce qu’elles contiennent. Ainsi, les « meta tags » désignent certaines balises situées entre les balises « head » d’une page HTML, et utilisées pour le référencement de cette page par les moteurs de recherche.

Tag marketing : Code placé sur une page Web pour enregistrer l’ouverture de cette page. Associé ou non au cookie, il mesure le trafic, le taux de transformation ou le ROI d’une campagne de publicité ou d’e-mailing.
Tag publicité : Marqueur placé aux endroits des pages Web où apparaissent les publicités. Lu par le navigateur, il entraîne une requête vers l’ad server et mesure ainsi le nombre d’affichages publicitaires.

Taggage : Action d’insérer sur les pages du site Web support les tags permettant l’affichage dynamique des publicités délivrées par l’ad server où les tags permettant ma mesure d’audience.

Taux de clics (publicité) : Rapport entre le nombre de clics exécutés sur un lien publicitaire et le nombre d’affichages. C’est l’un des indicateurs de performance d’une campagne.

Taux de clics (e-mailing) : Le taux de clics est le nombre de clics obtenus lors d’une campagne e-mail par rapport au nombre de messages envoyés ou délivrés. Bien que considéré souvent comme l’indicateur de base d’une campagne d’e-mail marketing, il n’est qu’un indicateur de retour primaire. L’importance à attribuer au taux de clics dépend fortement des objectifs de la campagne.

Taux de clics uniques : Pour calculer le taux de clics uniques, on ne compte qu’un seul clic par destinataire. Cet indicateur est intéressant pour la mesure d’efficacité des newsletters, qui comportent en général plusieurs liens. A comparer avec la notion de visiteur unique sur les pages Web.

Taux d’ouverture : Nombre de massages HTML ouverts par rapport au nombre de messages envoyés ou délivrés. L’ouverture des messages en texte simple n’est pas mesurable. Ce taux donne des indications sur la bonne rédaction des champs objet et « de : ».

Taux de transformation (conversion rate) : Rapport du nombre de clics ayant abouti à une action au nombre total de clics sur la publicité ou le lien du message e-mail.

Tracking : Reconstitution de l’origine et de la progression de la visite d’un internaute, qu’elle vienne d’un moteur de recherche, d’un e-mail, d’un bandeau publicitaire, de liens sponsorisés, d’un site affilié etc.

Trusted feed : Référencement payant dans lequel le moteur de recherche garantit l’indexation d’un certain nombre de pages d’un site et une visite périodique du robot d’indexation sur ces pages.

     
         
 

U

Up selling : L’up selling est une technique issue du marketing direct et de plus en plus automatisée lors de la vente en ligne, consistant à proposer à un client ayant acheté un produit, un autre produit afin d’augmenter son panier d’achat. Exemple, si le client a acheté un CD, il lui est automatiquement proposé un autre CD.

URL : Une URL, de l'anglais Uniform Resource Locator, littéralement « localisateur uniforme de ressource », est une chaîne de caractères (codé en ASCII, donc utilisant l'alphabet anglais, ce qui signifie aucun accent comme « é » ou « î ») utilisée pour adresser les Ressources dans le World Wide Web : document HTML, image, son, forum Usenet, boîte aux lettres électronique, etc. Elle est informellement appelée une adresse Web.

User unknown : Message d’erreur, ou soft bounce, indiquant que le destinataire du message n’existe pas ou n’est pas connu au niveau du serveur de messagerie destinataire. Il s’agit souvent d’une erreur de frappe dans l’adresse e-mail.

     
         
 

V

Viral : Le marketing viral est une forme de publicité où le consommateur contribue à sa diffusion. Depuis le développement d’Internet et la démocratisation du haut débit, on a pu voir se développer de manière exponentielle ce nouveau phénomène.
Celui-ci se définit simplement comme une action menée par une entreprise afin de se faire connaître auprès d’un maximum d’internautes. Les consommateurs deviennent donc des vecteurs d’action de la marque. Ainsi une telle communication a comme avantage principal de pouvoir toucher rapidement les personnes choisies que ce soit par le réseau familial, personnel ou encore professionnel des premières cibles, et ce, à des coûts plus faibles que par la publicité classique. Contrairement au bouche à oreille / buzz, les effets réels du marketing viral sont ceux escomptés.

     
         
 

W

Wallet share : La wallet share est la part de son budget, qu’un consommateur attribut à une marque, une enseigne, un produit.

Web 2.0 : Web 2.0 est un terme souvent utilisé pour désigner ce qui est perçu comme une transition importante du World Wide Web, passant d'une collection de sites Web à une plate-forme informatique à part entière, fournissant des applications Web aux utilisateurs. Les défenseurs de ce point de vue soutiennent que les services du Web 2.0 remplaceront progressivement les applications de bureau traditionnelles.
Dans sa conception originale, le Web (nommé dans ce contexte le « Web 1.0 ») comprenait des pages Web statiques qui étaient rarement mises à jour, voire jamais. Les succès de solution se basant sur un Web dynamique (parfois appelé « Web 1.5 »), où des systèmes de gestion de contenu servaient des pages Web dynamiques, créées à la volée à partir d'une base de données en constant changement. Le Web était considéré principalement comme un outil de diffusion et de visualisation de données, où des aspects comme le nombre de pages vues et l'esthétique revêtaient une très grande importance.
Les partisans de l'approche Web 2.0 pensent que l'utilisation du Web s'oriente de plus en plus vers l'interaction entre les utilisateurs, et la création de réseaux sociaux rudimentaires, pouvant servir du contenu exploitant les effets de réseau, avec ou sans réel rendu visuel et interactif de pages Web. En ce sens, les sites Web 2.0 agissent plus comme des points de présence, ou portails Web centrés sur l'utilisateur plutôt que sur les sites Web traditionnels.

Web service : Un web service est un module, un service ou une fonctionnalité Internet, mis à disposition sur d’autres sites Web.
Exemples : La localisation des boutiques, sur les sites Web des marques, sont le plus souvent une émulation de web services de géo-localisation tel que Via Michelin ou Maporama.

     
         
         
 

Pour épingler un terme à cette liste, adressez votre demande en cliquant ici.

......................................

     
         
   
  PRESSE
  MARQUE-PAGES
  TOILE AU METRE
  AU FIL DU WEB
  LEXIQUE
  AUTEUR
  CONTACT
  CREDITS
   
   
 
All rights reserved. Passing on and copying of this document, use and communication of its contents is not permitted without written authorization of Bertrand Jouvenot. Web site and associated pages published in 2009. Designed and mantained by Bertrand Jouvenot. Hosted by 1&1. Copyrights © 2009 Bertrand Jouvenot.  
   
 
  S M L XL XXL